Hacker une Switch (V1 « Erista » non patchée) avec Atmosphère

Nous allons vous expliquer à travers ce tuto, comment modifier une console Nintendo Switch, peu importe son firmware original du moment que c’est une Erista (V1) non patchée, avec le custom firmware Atmosphère.

atmosphere

La modification d’une console permet d’en profiter pleinement. Sachez toutefois que Hackintendo NE SOUTIENT EN AUCUN CAS le piratage ayant pour but l’utilisation de copies illégales de jeux !

Sachez aussi que la modification de votre console entraînera l’annulation de la garantie constructeur et que vous risquez d’être banni des serveurs Nintendo si vous jouez en ligne ou que vous vous connectez sur l’eshop avec une console modifiée, c’est à vos risques et périls.

 

Pré-requis :

 
  

 

Préparation de la carte microSD :

Formatez votre carte microSD en exfat ou FAT32 (à votre convenance, mais FAT32 recommandé) à l’aide de votre PC et insérez-la ensuite dans votre console allumée, celle-ci va vous demander de redémarrer afin de créer les informations nécessaires, dont le dossier Nintendo. Il vous suffit ensuite d’éteindre votre console et de retirer votre carte pour la remettre dans votre PC.

Il faut extraire le contenu de l’archive Atmosphère téléchargée via le lien ci-dessus et le copier à la racine de votre carte microSD. Faites de même avec les sigpatches. Une fois cela effectué, le contenu de votre carte devrait ressembler à ça:

Par défaut, avec les dernières version d’Atmosphère, le lancement de l’application Album démarrera en fait Homebrew Launcher. Il est cependant préférable de revenir à l’ancienne formule, à savoir :

  • Sans intervention utilisateur, démarrer Album avec A lancera bien Album (jusqu’ici tout est clair)
  • Si vous maintenez R tout en démarrant avec A l’application Album, vous lancerez en fait Homebrew Launcher en mode Applet
  • Si vous maintenez R tout en démarrant avec A un jeu installé (peu importe lequel), vous lancerez en fait Homebrew Launcher en mode Full (patate)

Mode Applet : n’utilise qu’une petite partie de la RAM disponible. Incompatible avec certains homebrews gourmands.
Mode Full : utilise la totalité de la RAM disponible. Nécessaire aux homebrews gourmands

 

Pour ce faire, rendez vous dans atmosphere\config_templates pour y récupérer un exemple du fichier override_config.ini, que vous allez copier/coller immédiatement dans atmosphere\config

Éditez le fichier « atmosphere\config\override_config.ini » avec bloc-note, notepad++ ou équivalent.
À la ligne 14, supprimez le point-virgule (qui inhibe la fonction qui nous intéresse), vous passerez donc de ceci :

; override_any_app_key=R

à cela

override_any_app_key=R

Sauvegardez le fichier.

 

Vous pouvez également en profiter pour créer un dossier (NSP par exemple) à la racine pour y stocker vos fichiers NSP/NSZ/XCI/XCZ. Vous pourrez les installer par la suite à l’aide de Goldleaf, Tinfoil, Tinleaf, Awoo Installer ou DBI.

 

Lancement d’Atmosphère :

Insérez votre carte microSD et votre jig dans votre console (côté droit).

 

Démarrez ensuite votre console en mode RCM en appuyant sur les boutons VOL+ et POWER en même temps.

 

Maintenant que votre console est en mode RCM (écran noir), il ne reste plus qu’à injecter le payload fusee.bin à l’aide de l’injecteur de payload de votre choix. Vous verrez alors votre console afficher l’écran de chargement d’Atmosphère, puis démarrer normalement.

 

 

Votre console est maintenant en Custom Firmware Atmosphère, vous pouvez le vérifier dans les paramètres système où la version du logiciel est affichée, avec la notion AMS (pour AtMoSphère).

Pour accéder au homebrew menu (HBL), vous devez maintenir la touche R enfoncée et sélectionnez l’application « Album » sur votre console. Votre switch est désormais modifiée et il ne vous reste plus qu’à installer les différents logiciels que vous souhaitez utiliser en les déposant directement dans le dossier « switch » présent sur votre carte micro-sd !

La manipulation avec l’injecteur de payload et le jig est à réaliser à chaque fois que vous éteignez complètement votre console. Si vous laissez votre console en veille sans l’éteindre, dans le dock par exemple, alors vous n’avez rien à faire !

Vous trouverez de nombreux logiciels très sympas et utiles comme l’émulateur MelonDS, qui comme son nom l’indique sert à émuler la Nintendo DS ou encore l’émulateur PNES qui lui s’occupe de l’émulation NES. Vous découvrirez ci-dessous une liste d’émulateurs pour Switch disponibles sur notre site en téléchargement.

   pNes    pSnes  pFBA    ppsspp

 

Si vous avez besoin d’aide ou d’informations supplémentaires à propos de ce tuto, n’hésitez pas à venir vous inscrire sur notre forum:

https://www.hackintendo.com/forum