Réaliser un backup de sa sysMMC avec Hekate

Avant de partir au combat, il vaut mieux assurer ses arrières et c’est justement le but de ce tuto. Modifier sa console peut avoir des conséquences et une mauvaise manipulation est vite arrivée, c’est pour cela qu’il est toujours préférable de commencer par faire un backup complet de la mémoire interne (sysMMC) avec le logiciel Hekate.

 

[Mise à jour du 18/12/2020]

L’arrivée depuis quelques mois de l’interface graphique « Nyx » facilite grandement le déroulé des opérations. Le tutorial a donc été mis à jour en conséquence. L’indication de temps de dump a également été ajustée, le processus ayant été très nettement amélioré depuis (on est passés de 1h30 à 15 minutes environ !)

 

Pré-requis :

  • Une Switch nativement compatible (explication) ou pucée (SX Core/Lite ou HWFLY)
  • Un jig (recommandé) ou un joy-con droit modifié (explication) (inutile sur Switch pucée)
  • Une carte microSD avec 30Go libre
  • Un injecteur de payload :
  • Le dernier payload Hekate (et les fichiers qui lui sont associés, à placer à la racine de la microSD)

 

À noter : sauf oubli, les téléchargements pointent systématiquement vers la dernière version. Ils sont donc à jour au moment où vous lisez ce tutorial !

 

L’archive de Hekate doit être décompressée, telle quelle, à la racine de votre microSD. Vous obtiendrez donc un dossier bootloader, accompagné du payload de démarrage :

 

hekate_arborescence

 

Le payload devra être récupéré et placé, en fonction de votre méthode d’injection :

  • sur votre ordinateur (l’emplacement importe peu) pour être chargé via tegraRCMGUI
  • sur votre RCMloader dans le dossier ATMOSPHERE, renommé payload.bin
  • en suivant les instructions des développeurs pour toute autre méthode que celles ci-dessus

Avec une Switch pucée SX ou HWFLY, le fichier « hekate_ctcaer_x.x.x.bin », à la racine de la microSD, doit être renommé « payload.bin ». Dans le cas d’une puce SX non reprogrammée avec spacecraft-nx, il faudra en plus passer par SX Gear pour pouvoir démarrer Hekate.

 

Mettre sa Switch en mode RCM

console nativement compatible :

Insérez votre jig dans le rail droit de votre console éteinte.

Démarrez ensuite votre console en mode RCM en appuyant sur les boutons VOL + et POWER en même temps.

 

Si vous avez un RCM loader, vous pouvez le brancher directement sur votre console en ayant copié au préalable le payload de Hekate dans le dossier ATMOSPHERE (associé à la LED bleue du dongle), renommé payload.bin. Votre Switch bootera immédiatement sur le logiciel.

Aucun affichage n’apparaît sur l’écran de votre console, c’est normal. Lancez le logiciel TegraRCMGUI et rendez-vous dans l’onglet Settings, puis cliquez ensuite sur Install Driver afin d’installer le driver qui permettra au PC de reconnaître la Switch en mode RCM.

 

Connectez votre console au PC à l’aide votre câble USB-C et cliquez sur l’onglet Payload, le logiciel doit maintenant indiquer qu’il a bien détecté votre Switch en mode RCM en affichant le petit logo vert RCM OK.

Il ne vous reste maintenant plus qu’à injecter le payload de Hekate (à jour) téléchargé ci-dessus en le sélectionnant, puis en cliquant sur Inject payload.

console pucée

Démarrer la console normalement. Tout simplement 😆

 

Backup de sa Nand :

L’interface Nyx » de Hekate se pilote entièrement à l’aide de l’écran tactile de la console. Cliquez tout d’abord sur « Tools » :

 

nyx_home

Puis sur « Backup eMMC » :

nyx_tools

 

 

À partir de là, vous aurez besoin des deux options sur la partie gauche de l’interface. Commencez par « eMMC Boot0 & Boot1 » :

nyx_emmc_boot_0_1

 

Le dump du Boot0/Boot1 se fait en quelques secondes à peine :

nyx_temps_emmc_boot_0_1

 

Puis continuez avec l’option « eMMC RAW GPP » :

nyx_emmc_raw_gpp

 

 

La réalisation du dump complet de la NAND de la console (30Go) nécessite entre 10 et 20 minutes en fonction du taux de remplissage de la mémoire interne de votre console. À titre d’exemple, une Switch neuve, sans aucun jeu installé, sera dumpée en environ 11 minutes, tandis qu’une console bien pleine (5Go restants) prendra 18 minutes. On reste cependant bien loin des 1h30 qui étaient auparavant nécessaire !

nyx_temps_emmc_raw_gpp

 

Une fois l’opération terminée, le dossier backup à la racine de votre microSD contiendra le dump de votre NAND. En fonction du formatage de votre carte microSD, vous avez obtenu, en plus des fichiers BOOT et BOOT1 :

  • en exFAT : un fichier rawnand.bin de 30 Go
  • en FAT32 : 15 fichiers de 2 Go

Le fichier rawdump.bin doit faire très exactement 31 268 536 320 octets.

 

hekate_fichiers_fat32

dump sur carte microSD en FAT32

 

hekate_fichiers_exFAT

dump sur carte microSD en exFAT

 

Il est PRIMORDIAL de conserver les fichiers dans un endroit sûr (si possible sur deux médias différents), car il pourrait sauver votre console si vous rencontrez un jour un problème. Sachez qu’un brick sera TOUJOURS récupérable à l’aide de ces dumps (ce qui n’est pas forcément vrai sans ces fichiers).

 

Si vous avez besoin d’aide ou d’informations supplémentaires à propos de ce tuto, n’hésitez pas à venir vous inscrire sur notre forum:

https://www.hackintendo.com/forum